Un atelier d'apprentissage du tifinagh à Illizi FESTIVAL DE LA POESIE AMAZIGHE
Ecrit par :

L'Expression - L'Expression


Un atelier d'apprentissage de l'écriture en caractères tifinaghs a été organisé hier au profit d'élèves de l'école primaire «Khemais Daha» à l'initiative du Haut Commissariat à l'amazighité (HCA), dans le cadre des activités du Festival national de la poésie amazighe (Illizi, 20-24 octobre). L'activité, qui s'insère dans le sillage des actions du HCA, visant la généralisation de l'enseignement de la langue amazighe dans les différents paliers scolaires a donné lieu également à la présentation des activités de la direction de l'éducation nationale en matière d'enseignement de Tamazight. L'initiative pédagogique a été marquée par une présentation des caractères tifinaghs par un enseignant de la langue amazighe ayant permis aux élèves de découvrir ces caractères d'écriture amazighe ainsi que leur écriture et prononciation, en plus de la distribution de dépliants renfermant des caractères amazighs et des noms d'animaux, de plantes et autres. L'atelier a suscité une large interaction des élèves répondant à des questions sur les variantes linguistiques de tamazight, dont les variantes tamaheq et chaouie.
L'opportunité a été saisie pour désigner un enseignant de la langue amazighe pour l'école primaire «Khemais Daha», au chef-lieu de wilaya d'Illizi, à compter de la saison scolaire 2018-2019, avant d'élargir l'opération aux autres écoles, dans le but de généraliser l'enseignement de cette langue qui constitue une composante fondamentale de l'identité nationale, a souligné le secrétaire général du HCA, Si Hachemi Assad. Le Festival national de la poésie amazighe a donné aussi lieu à l'organisation d'une conférence sur «l'apport de l'écrivain Mouloud Mammeri à la promotion de la langue amazighe», à travers laquelle les intervenants, issus de différentes universités du pays, ont retracé le parcours intellectuel de cet homme de lettres, considéré comme une icône de la culture amazighe. Les intervenants ont aussi évoqué les voyages de recherche entrepris par Mouloud Mammeri dans le Sud algérien, dans une quête de collecte et d'unification de la langue amazighe. Les activités du festival se poursuivent avec des lectures poétiques dans le cadre d'un concours de poésie amazighe devant être clôturé demain lundi et dont le HCA éditera les cinq meilleures oeuvres.  



Précédent  Suivant
Votre panier : Fermer