Boutique en ligne - Livres : Histoire, Patrimoine ...

Adrien Berbrugger – Les Turcs en Kabylie

Adrien Berbrugger – Les Turcs en Kabylie


Prix : 240 (DA) - 3 €


Au début du XVI éme siècle, des villes algériennes capitulaient sous les assauts espagnols. L'appel au secours du roi d'Alger parvint aux oreilles des Turcs. Déjà maître à Gigelli, &lsquoAroudji accueillit l'appel avec un certain empressement et vie ses pensées ambitieuses s'animer avec ardeur. Allécher par les richesses des terres kabyles, il entama son &oeliguvre par l'occupation de Bougie. Séparés par le Soummam, le royaume Koukou et celui de Béni Abbés demeuraient deux citadelles insoumises. Lorsqu'Aroudj fut assassiné par les espagnoles, Kheir ed-Din accusa Ahmed Ben el-Kadi (roi de Koukou) d'avoir lâchement abandonnée son frère, jura de prendre la province de l'Est (la kabylie ) et &oeliguvra uniquement son propre compte . Mal lui en prit en Kabylie, c'étais la levée de boucliers. En 1561, Hassan, fils de Kheir ed-Din épousa la fille du cheikh de Koukou qui devint le mortel ennemi des Béni Abbés. Hélas, le mariage tourna court ! Jaloux de leur Indépendance, les montagnards kabyles vécurent trois siècles épiques et non moins sanglants sont les hauts fait d'armes le disputait au romanesque
« Les Turcs en Kabylie » est un document rafraîchissant comme l'eau de source , et dessine en filigrane les contours d'une page mémorable de tribus Kabyles résolument indomptables.
Adrien Berbrugger a été élève au lycée Charlemagne à Paris. Il porte un intérêt certain à l'histoire du Moyen Âge mais pas seulement. Il publie en 1825 un manuel de français pour ses élèves espagnols ainsi qu'un Nouveau dictionnaire de poche français-espagnol. De 1824 à 1829, il fait des études de médecine. Il passera ensuite trois années (de 1829 à 1832) à l'Ecole nationale des chartes durant lesquelles il suivra les cours de Champollion-Figeac. "Un séjour à Londres pour y consulter des archives sur l'occupation anglaise de la France du XVe siècle achèvent sans doute de le convaincre que le progrès passe par la défense de l'ordre, de la paix et de la liberté, valeurs qu'ils croient être garanties par l'application des théories de Fourier. Il va défendre ses idées dans les journaux et animer des conférences publiques à Paris, Marseille, Lyon, Besançon, Dijon, Londres et Alger.




Votre panier : Fermer