المتجر على الشبكة - كتب : التاريخ، تراث ...


Abdenour Si Hadj Mohand - Kabylie (1954-1962)

Abdenour Si Hadj Mohand - Kabylie (1954-1962)


السعر : 550 (دج) - 6 €


Si Hadj Mohand Abdenour est né quelques années avant novembre 1954 dans cette contrée de la Haute Kabylie ou il passa sa prime enfance entre bombardements et crépitements des armes. Très jeune, il connut l'expulsion du village, la privation, car issu d'une famille classée par l'occupant dans la catégorie « FELLAGHA ».
D'un coté le Bataillon de Chasseurs Alpins(6eme BCA), renforcés par la Division des Parachutistes(10eme DP), dotés de matériels militaires provenant de l'OTAN, de l'autre les maquisards de la première heure armés de leur foi inébranlable.
L'auteur revisite l'histoire dans la région des Imessouhal et Imesdourar grâce a la contribution des maquisards encore en vie, et des soldats français "appelés".
Ces hommes dont les noms seront gravés a jamais dans les mémoires de l'Histoire de l'Humanité et qui ont donne leur vie pour la liberté ont pour noms :
Amar Ait Cheikh, Amirouche, Mohamedi Said, Krim Belkacem, Mohand Oussaid, Mouloud Belkissen, Belaid Tirourda, Aroua Mohand Oussalem, Si Hadj Mohand Cherif, Oussaci Amokrane, Oussaci MD Ouidir, Yaha Abdelhafid, Fellahi MD Said, et beaucoup d'autres.
Dans ce livre, point de place au roman, mais pour être que du vécu, le récit n'en est pas moins poignant. C'est dire que la violence et la haine ont atteint le summum dans ce coin isolé de la montagne des quinquegentiens. Jadis convoitées par les vandales, les romains mais jamais conquises, ces montagnes majestueuses, Mons Ferratus, que les derniers envahisseurs se sont fait un point d'honneur à réduire au silence par la mort et la torture. La soif du gain illicite et la maîtrise de la technologie de la mort, le racisme et le mépris des peuples indigènes, ont été les mobiles et les moyens de ces êtres venus d'un autre continent "civilisé". Ils se sont acharnés sur les hommes , les femmes et les enfants d'un peuple tranquille, libre mais vivant chichement, en les soumettant aux pires traitements, aux massacres, a la torture, au baiser de la mort.
Si Hadj Mohand Abdenour est auteur de plusieurs ouvrages dont :
-Fils de fellagha-éditions publibook-2007
-La guerre franco-algérienne dans la poésie épique kabyle-publibook
-Mémoire d'un enfant de la guerre_ l'Harmattan(France)-2011
-Les troupes du colonel Amirouche- Casbah édition &ndash 2013
-Zahra, la légende du Djurdjura-Createspace-Amazon(USA)-2014
-Parcours d'un Maquisard (co-auteur Belkissen Mouloud)-2015
Critique :
"En lisant le début on est assez loin de mesurer que votre juste combat est parti de si peu de choses, juste quelques personnes déterminées et courageuses. J'ai lu la narration de ces patriotes, et pour avoir été au c&oeligur du conflit, je n'ai pas été surpris de leurs exploits. Pour moi Abdenour, les véritables héros de cette guerre, c'étaient les guetteurs, les sans grades, ceux qui avertissaient en tirant avec leur fusil de chasse et parfois imitaient parfaitement le cri de la chouette, au péril de leur vie. Les autres étaient mieux organisés, disciplinés obéissant à des plans d'action réfléchis, ils n'en étaient pas moins des braves.
Juste un bémol, d'un moment un combattant parlant des produits chimiques que prenaient les soldats, je peux t'affirmer que jamais un chasseur alpin n'a touché a une saloperie de ce type pendant le temps que j'ai passé en Algérie.
Un petit mot pour les héroïnes de cette guerre : on se doutait bien qu'elles jouaient un rôle important et plus d'un demi-siècle plus tard je puis te dire qu'elles cachaient remarquablement leur jeu. Bravo à elles.
Voilà Abdenour tout ce que j'en pense".
Jean Boulanger(Chef de section au 6°B.C.A à iferhounène-1958-1960).

 

 




سلة المشتريات : إغلاق